RÉDACTIONS

 

Mémoires :

- Master 2 : L’enseignement de la musique carnatique (Inde du Sud). Tradition et Institution. Mention TB.

- Master 1 : All Blues de Miles Davis, une proposition pour une approche modale du jazz. Mention TB.

- Dans le cadre de la préparation au DEM : un atelier musical au lycée, un outil éducatif.

Méthode :

- Lire et entendre : une méthode de solfège inspirée de la pédagogie carnatique (musique de l’Inde du Sud)

Articles :

- Jana Gana Mana, un hymne unificateur. Ray et Tagore édition Entretemps. 2014.

L'hymne National indien a été comoosé par le prix Nobel de littérature Rabindranath Tagore. Il est très apprécié des indiens et il est le reflet de l'identité indienne. Cette chanson est aussi le résultat d'un long processus vers l'indépendance et dans lequel le célèbre poête était engagé.

- Charulata, Chants et contre contre-chants. Revue des professeurs de cinéma des lycées, Les ailes du désirs. 2018. Ce film paraît bien silencieux, pourtant la bande son est continue. Satyajit Ray s'essaye pour la première fois à la création musicale d'un de ses films. Rarement une oeuvre cinématographique n'avait montré toutes les possibilités d'intéractions entre la musique et l'image. Un travail magistral et militant au regard du cinéma indien de bollywood.

CONFÉRENCES :

Au delà des sujets abordés lors de mes rédactions citées ci-dessus, je vous propose également d'autres thèmes listés ci-dessous. Si un de ces sujets vous intéressent vous pouvez m'inviter pour une conférence. Envoyez moi un message via la page "Contact". Je vous répondrai au plus vite.

2 heures = conférence 1h30 + questions / réponses avec le public.

- Une histoire du Jazz : L’histoire du jazz peut sembler aussi complexe que celle de la musique classique. L’enchainement des ses courants s’est accéléré avec l’invention de la muique enregistrée. Comment ne pas se perdre ? Quels sont les grands styles ? Qu’est-ce qui définit le jazz ? Que doit-on retenir comme références essentielles ? Possibilité d’une conférence d’initiation en 2 heures, ou plus complète en 10 heures. Ouvert à tous. Musiciens ou non.

- Le jazz et la musique modale : Le jazz est d’abord une rencontre entre la musique africaine et le système tonal issue de la musique classique occidentale. Les propriétés du tonalisme forment donc son ossature avant d’accueillir d’autres paramètres. Dans les années 60, des jazzmen s’intéressent à la musique modale qu’ils pouvaient parfois entendre chez Debussy ou Ravel, mais aussi à l’écoute des musiques traditionnelles, espagnoles, indiennes ou africaines. Avec le disque Kind of Blue, Miles Davis ne sera pas tout à fait le premier a faire la proposition du modalisme pour le jazz, mais il pose une borne dans l’histoire de cette musique et celle des « musiques actuelles ». Le jazz a largement contribué à nous réconcilier avec le système modal et offrir les posibilités de rencontres que nous pouvons entendre aujourd’hui dans ce que nous appelons la « World Music » Entre 2 et 4 heures. Idéal pour un public qui a déjà quelques notions de musique, mais je peux tout à fait m’adapter à des grands débutants.

- Le jazz et le râgâ :  Alors que tout semble les éloigner, le jazz est allé à la rencontre de la musique indienne. Des artistes comme John Coltrane ou John McLaughlin ont manifesté pour leurs compositions un grand intérêt pour l’Inde. Pourquoi le processus de fusion entre ces deux styles n’est pas une évidence ? Comment cela a-t-il tout de même pu se produire avec parfois de grands succès ? Conférence de 2 heures. Tout public.

- Approcher et comprendre l’Inde : L’Inde est un grand pays. La distance entre le nord et le sud du pays équivaut à celle qui se tient en Europe entre le Cap Nord et le sud de l’Italie. I’Inde a cultivé des spécificitées en résistant à, ou en intégrant, des cultures résultant de diverses invasions ou flux de populations. Plusieurs portes d’entrée permettent d’étudier ce pays. La plus efficace n’est pas toujours celle qui offre un panorama et une vision générale de l’Inde fédérale, ni celle offerte durant des décénies par la plupart des indianistes pionniers qui avaient commencé leurs études en traduisant des textes sanskrits. Je vous proposerai, à travers, l’histoire, la musique, la politique, ou la géographie, certaines approches qui vous permettront de toujours placer votre analyse au regard de la diversité indienne et, paradoxalement, de mieux saisir ce qui constitue l’unité indienne. Possibilité d’une conférence d’initiation en 2 heures, plus complète en 10 heures… voire beaucoup plus.

- L’enseignement de la musique savante en Inde : Contrairement à l’idée généralement soutenue, la musique indienne ne se transmet pas qu’oralement. Les écrits théorisant la musique abondent depuis l’antiquité, et les méthodes pédagogiques, toujours rigoureusement utilisées de nos jours, ont été définies et rédigées au XVe siècle. Les écoles de musique se développent depuis le XIXe et la musique s’est institutionalisée au XXe siècle jusqu’à faire partie intégrante de cursus universitaire. Si la transmission maître / disciple reste toujours le modèle, elle tend toutefois à disparaître. Les indiens ont été les précurseurs enthousiastes de l’enseignement à distance bien avant l’arrivée d’internet, utilisant autrefois le téléphone, aujourd’hui la webcam. L’édition musicale est également très vivante. Aussi, je tenterai de vous montrer à quel point il y a tant à retenir de la pédagogie musicale indienne. Possibilité d’une conférence d’initiation en 2 heures, ou plus détaillée en 6 heures.